Photo

Panne électrique : que faire ?

La panne électrique survient toujours au moment où l’on s’y attend le moins... Et sans électricité, il n’est pas toujours facile de garder ses idées claires. Pas de panique, avec nos conseils, évitez la crise électrique en cas de coupure de courant !

Panne électrique : générale ou locale ?

Lors d’une coupure d’électricité, deux cas de figure sont possibles : soit il s’agit d’une coupure de courant générale (dans votre immeuble, quartier, commune…), soit d’une panne électrique liée à votre habitation.

Pour mettre en place le bon plan d’action, commencez par vérifier votre tableau électrique situé dans votre entrée, cave, sous-sol…

Le disjoncteur général est sur 1, sa position normale ? C’est une coupure de courant générale, vous n’avez donc rien à faire à part attendre qu’il soit rétabli…

Si la panne d’électricité est propre à votre habitation : il s’agit sans doute d’une anomalie dans votre installation électrique ou d’un équipement défectueux… Il se peut aussi que vous ayez dépassé la puissance souscrite auprès de votre fournisseur d’électricité (c’est parfois le cas lorsque l’on fait marcher trop d’appareils électriques en même temps ou que l’on change d’équipement).

Pas de panique, avec nos conseils, évitez la crise électrique en cas de coupure de courant !

Fusibles, protection différentielle, disjoncteur général ou divisionnaire : kézako ?

Avant de vous lancer, une petite mise au point s’impose. Les fusibles, disjoncteurs et la protection différentielle sont des dispositifs de sécurité qui vous protègent et protègent votre installation électrique des courts-circuits, surintensités et fuites de courant à la terre. Un fusible ne sert qu’une fois alors que les disjoncteurs sont réarmables à volonté (pratique ! Désormais, seuls les disjoncteurs sont autorisés, les coupe-circuits à fusibles sont interdits en neuf et en grosse rénovation).

Disjoncteur général ou divisionnaire ? Le disjoncteur général protège l’installation électrique, il est réglé selon votre abonnement (puissance électrique) et assure l’arrêt d’urgence de toute votre installation en cas de problème. Le disjoncteur divisionnaire, quant à lui, assure la protection des d’un circuits électriques particulier de votre installation (c’est pour cette raison qu’il y en a plusieurs, souvent une dizaine, voire plus). En cas de problème d’électricité, il coupe le circuit responsable !

La protection différentielle vous protège des risques d’électrisation ou d’électrocution et protège les circuits des fuites de courant à la terre (appareil électrique défectueux par exemple) . Chez vous, une haute sensibilité de 30 mA est exigée !

A chaque problème électrique sa solution !

  • Si le disjoncteur général ou la protection différentielle a disjoncté :

Arrêtez vos appareils électriques les plus puissants (four électrique, plaques de cuisson électriques, lave-linge, lave-vaisselle…), débranchez-les, si possible et réenclenchez le disjoncteur général. Rien ne se passe ? Un appareil défectueux peut avoir provoqué la coupure de l’alimentation électrique. Il faut alors remettre vos équipements en marche, un par un, jusqu’à ce que le disjoncteur général saute à nouveau : vous avez trouvé l’appareil qui fait des siennes ! Ou vous avez atteint de nouveau la puissance électrique maximale, celle que vous avez souscrite.

Si vous débranchez vos appareils électriques et que votre disjoncteur général déclenche à nouveau dès que vous le réarmez : alors votre installation électrique présente une anomalie ! Faites appel à un électricien.

Votre disjoncteur général saute à chaque fois que vous faites fonctionner plusieurs appareils électriques en même temps ? Quelle patience… Ménagez vos nerfs (et ceux de la famille) en demandant à votre fournisseur d’électricité une puissance plus importante. Vous avez un chauffage électrique ? Demandez à votre électricien d’installer un délesteur qui gèrera le fonctionnement de votre chauffage et de vos appareils les plus puissants.

  • Si un disjoncteur divisionnaire a sauté :

Rien de plus simple, car celui-ci est en position basse (alors que les autres sont en position haute). E, essayez de le réenclencher. S’il disjoncte aussitôt, l’alimentation électrique ou l’appareil qu’il protège est surement en défaut. Contactez un électricien !

  • Si votre tableau électrique est équipé de fusibles (tableaux anciens) :

Sur un tableau électrique « bien fait », les équipements protégés sont repérés, soit par des étiquettes avec des libellés, soit par des pictogrammes. En fonction de l’appareil qui ne fonctionne plus, identifiez donc le porte-fusible, puis ouvrez-le pour accéder au fusible. Certains possèdent une pastille témoin qui indique son état : pastille rouge ? Le fusible est bon.

Si celui-ci n’est plus opérationnel, remplacez-le par un fusible neuf du même ampérage (écrit sur le porte fusible et sur le fusible). Refermez d’abord le porte-fusible puis remettez l’appareil en marche. Si l’appareil ne fonctionne toujours pas (fusible HS de nouveau), l’alimentation électrique ou l’appareil électrique est en défaut…Surtout n’insistez pas !

Nos conseils pour agir en toute sécurité :

En cas de panne électrique, la nuit ou dans un endroit sombre, munissez-vous d’une lampe de poche à LED : efficacité et sécurité assurées ! Manipulez le matériel avec beaucoup de prudence et si vous avez un doute sur la qualité de votre installation électrique, en cas de panne ou de disjonctions fréquentes, n’intervenez pas seul ! Faites appel à un électricien .

Dans tous les cas, pensez à votre sécurité et à celle de vos proches, faites réaliser un diagnostic de votre installation électrique !

Boîte à idées
Vous êtes notre plus belle source d'inspiration
Partager une idée

Retrouvez plus d'inspiration sur le compte Pinterest EDF & MOI